Soutenons la promotion de la Psycho-Neuro-Endocrino-Immunologie (PNEI) avec l'association ASPU


 

 

 

 

5 raisons de suivre notre mouvement en faveur de la P.N.E.I. :

 

 

 

 

1. Comprendre l’emprise de notre comportement physiologique sur nos modes de vie tant personnel que collectif

 

Beaucoup se demandent comme ce fait-il que dans telle ou telle situation, ils réagissent de telle ou telle façon ? D’autres s’interrogent sur leurs peurs phobiques, d’autres encore ne supportent pas leurs tics ou leurs tocs… Et si la réponse à tous ces phénomènes était plus simple qu’il n’y paraît avec la science qu’est la PNEI ? Ne s’agirait-il pas seulement de la capacité à la gestion du stress qui les perturbe dont on parle ici ? C’est une des premières et belles raisons de rencontrer cette science qu’est la PNEI née dans les années 50 et qui évolue tous les jours un peu plus. Si l’espoir se niche dans la compréhension scientifique des phénomènes biologiques alors l’aspect hormone-dépendant est bien une piste à suivre.

 

2. Pour ne finir avec le superflu en inventant une « décroissance positive » :

 

 

Notre mode de vie influence tout ce qui est sur terre, tout ce qui vit sur terre. Nous ne pouvons pas nous extraire de cette dimension matérielle. Nous ne sommes que des mammifères accro à la matérialité par notre construction neuro-hormonale. Il devient donc urgent de comprendre et d’admettre les liens qui nous lient à un comportement d’auto-destruction proche du cannibalisme. Croire encore que la technologie, que le scientisme est la seule solution pour survivre sur cette terre, semble bien être une utopie. Cette utopie nous mène par le bout du nez jusqu’à une sorte de sacrifice collectif. Alors il est urgent de lire notre histoire passée pour créer un avenir plus raisonnable et en résonance avec tout le monde du vivant qui nous entoure. Nous sommes à la croisée des chemins. Nous devons être résistant à la surconsommation. Ceci pour éviter de sombrer dans des nuits noires aux conséquences incalculables. Là encore, la PNEI nous offre un terrain de compréhension salutaire à la science écologique.

 

 

3. Améliorer votre gestion du stress en sortant des idées obsolètes :

 

Le temps est venu de concrétiser les découvertes scientifiques de ces 80 dernières années sur le plan de la santé publique et surtout de la notion de bien-être. Il est étonnant que ces deux notions soient dissociées. Acceptons que le plus souvent c’est pour faire survivre des idées d’un autre siècle. Pensons-nous pouvoir évoluer de manière positive avec un centre d’intérêt aussi puissant et destructeur que le mercantilisme ? Il nous faut nous réapproprier les données scientifiques et les réinterpréter en dehors des lois du commerce. Les stressors sont liés à l’image de soi, à la propriété, à la confusion des genres dans tous les domaines. Là, sans que nous y ayons pris garde, les lois de l’économie commerciale et celles de la finance ont exacerbé les situations de stress ayant pour conséquence une dégradation du bien-être menant à un épuisement de nos systèmes immunitaires. Les idées obsolètes n’ont-elles pas créé le désordre sanitaire que nous vivons aujourd’hui ? La question mérite d’être posée et la PNEI nous éclaire qu’en à la réponse.

 

 

 

4. Booster notre immunité collective et individuelle :

 

Découvrir une nouvelle éthique sociale et humaine est bien le nouveau challenge engagé depuis la pandémie de la COVID-19 Comprendre les tenants et les aboutissants de cette crise nous amène à revoir notre système de pensée profonde. Jusqu’ici l’homo sapiens que nous sommes toutes et tous, ne sait que s’inscrire dans l’opposition. Il est temps de prendre une autre voie: celle de la complémentarité, celle de la complicité, celle de la convivialité, celle du « vivre-ensemble » en oubliant la culpabilité, la méfiance ou la magouille. Si la PNEI a une véritable valeur c’est bien vu par cet angle. Sortons donc de l’emprise de l’opposition, sortons de cet immobilisme académique mortifère qui régit nos vies depuis si longtemps. C’est cette voie que nous propose la PNEI en nous faisant comprendre et accepter notre dimension hormonale, notre dimension neuronale qui influence notre immunité. Alors que la COVID-19 force la majorité à penser vaccin il nous faut rebâtir notre immunité sanitaire et sociale pour reconquérir le cœur de l’être humain empathique et libre. C’est en comprenant les tenants et les aboutissants du comportement humain de manière holistique que viendra une coopération intelligente entre tous les mondes dans lesquels nous baignons toutes et tous.

 

 

5. Osons le renversement anthropologique :

 

Il est question de sortir de la tyrannie des minorités par une vision plus humaine de nos modes de vie. Nous devons accepter que tout soit significatif dans les actes de nos vies individuelles et communes. Si le confinement a rappelé l’importance du refuge familial, acceptons qu’il n’a pas été venu de manière égalitaire. Les gestes barrières à la mode ont surtout eu comme conséquence d’affirmer un anti-collectif sanitaire-puritain. Il s’agit de comprendre que le groupe n’est pas une force mais plutôt qu'il fallait s’en méfier. Pourquoi si ce m’est pour affirmer la puissance dictatoriale des états de plus en plus totalitarisme. La prolifération technologique moderne n’est que le pourvoyeur d’une matrice d’un devenir policier. Pourtant le sacrifice à l’autoritarisme, au manque de partage entre les vivants, à l’abandon de traditions humaniste s’oppose aux besoins de notre biologie. Tous ces dysfonctionnements s’opposent invariablement à la vie, celle qui nous réunit chaque jour, chaque heure, chaque minute et chaque seconde. Il n’y a pas de fraction pour infléchir la gloire d’un humain collectif qui a permis la succession de générations. La vie est continue et si l'État écrase nos libertés et sacrifie la démocratie c’est en s’opposant à la richesse des 80 ans de découvertes scientifiques. Les parents « se saignent aux quatre veines » pour leurs enfants. L’origine de notre espèce se limite à cette histoire ancestrale que nous lisons maintenant à travers la science de la Psycho-Neuro-Endocrino-Immunologie.

 

 Bien sûr nous espérons que cela vous touche et nous attendons votre participation aux différentes actions que nous vous proposons :

 

 

 

Mobilisez-vous

Pour le soutien au développement de la

Psycho-Neuro-Endocrino-Immunologique

dans les hôpitaux et ailleurs

 

Par internet en signant la pétition :

https://www.mesopinions.com/petition/sante/monde-apres-soit-futur/127058

Sur F.B. en vous rejoignant sur :

https://www.facebook.com/groups/2796940643914516

En rejoignant notre association :

https://apsu.s2.yapla.com/fr/process/adhesion/#registration-member

Ou en faisant votre demande par SMS au

06 72 51 35 11

La situation sanitaire est grave alors engageons-nous 

Contact:

Téléphone : 06.45.51.19.90


E-mail: rboucheron.naturopathe@gmail.com


Adresse : 17 Cardevily

22100 TRÉVRON

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.

Horaires:

 

Du lundi au vendredi :

9h-12h / 14h-20h

 

Samedi: 9h-12h


N° SIRET: 821 308 004 00026 - Adhérent OMNES N°1616 - Certifié FÉNA - N° CNIL 1977329 - Assurance responsabilité médicale n°6368877604